retour accueil
Je crée mon entreprise Je crée mon entreprise S’implanter S’implanter Vous accompagner Vous accompagner Votre agence Votre agence

Commerce

Septème : un dynamisme commercial qui s’accentue

Beaucoup de communes se plaignent de ne plus avoir de médecin. A Septème, moins de 2 000 habitants, il y en a sept ! C’est d’ailleurs ce grand cabinet médical né d’une initiative privée, relayée par le volontarisme municipal, qui a permis à cette commune du Pays Viennois d’afficher pas moins de onze commerces ! Une fleuriste vient d’ouvrir, tandis que l’épicerie va se transformer en supérette...

A n’en pas douter, Alain Clerc, actuel maire de Septème doit faire des envieux. Il n’a pas besoin, lui, de mettre une petite annonce sur le « Bon Coin » pour trouver un médecin susceptible de s’installer sur sa commune moyennant une longue liste d’avantages. Des médecins, il en a sept au sein du cabinet médical : ils se sont installés au fil des années. Des médecins dont les salles d’attente ne désemplissent pas : collectivement, ils voient de 130 à 150 patients par jour...

Tel est le point de départ du regain du dynamisme commercial de Septème qui, depuis, n’a pas cessé, l’initiative publique prenant intelligemment la suite de l’initiative privée.

Le cabinet médical est né de l’idée et de la volonté d’un praticien qui, sur ses propres deniers, l’a construit et complété, pour des raisons de rentabilité, par quatre logements. Une riche idée, puis un ; puis deux ; puis trois, etc. autres praticiens sont ensuite venus le rejoindre.

Qui dit médecins, dit pharmacie. Or, bien évidemment, il n’y en avait pas alors dans cette commune qui au dernier recensement Insee affiche très précisément 1 936 habitants sur une superficie communale de 2 200 hectares. Et vu la taille de sa population, Septème n’avait sur le papier pas le droit d’en accueillir une.

Ni une, ni deux, les élus décident de lancer une pétition en compagnie de la commune contigüe de Oytier-Saint-Oblas (près de 3 500 habitants à elles-deux). Bingo ! L’autorisation est in fine obtenue.

Ce succès donna envie aux élus d’aller plus loin. C’est là où, après l’initiative privée, intervient le volontarisme public. La municipalité achète les bâtiments situés en face de la mairie au cœur de la commune, crée des cellules commerciales qu’elle loue à des tarifs très modérés : de 350 à 650 € TTC selon le type de commerce et de pas-de-porte.

« C’est la seule manière de maintenir des commerces », explique Alain Clerc, le maire de Septème. Même si, ici ou là, le recrutement des commerçants a pu connaître quelques problèmes aujourd’hui résolus, cet investissement pour développer le commerce a fini par payer.

Septème ne comptait alors qu’une épicerie et quelques bars. On y trouve désormais, outre la Poste, une boulangerie, un boucher, un tabac-presse, deux bars restaurants, un cabinet d’esthétique, deux coiffeurs et donc une fleuriste, « Fleurs Envie » installée depuis quelques semaines et une épicerie qui connaît un tel succès qu’elle va se transformer prochainement en supérette.

Le FISAC (Fonds d’intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce) est passé par là : la propriétaire de « Fleurs Envie » a ainsi bénéficié de 4 030 € d’aide, tandis que l’épicerie « Le petit marché » va bénéficier de 8 223 € pour se transformer en supérette ; deux aides apportées à la fois par la commune, ViennAgglo et l’Etat.

L’actuelle municipalité a bien su empoigner le témoin transmis par la précédente, sachant qu’un important projet va encore accentuer ce dynamisme commercial puisque Advivo, l’Office HLM de ViennAgglo, va prochainement construire un bâtiment qui va accueillir quatre nouveaux appartements, ainsi qu’une surface commerciale de 180 m² qui accueillera deux professions non encore représentées sur la commune : un (e) kinésithérapeute et un (e) orthophoniste.

Mieux même dans le cadre d’un gros projet de renouvellement urbain, avec Epora (Établissement Public foncier de l’Ouest Rhône-Alpes), une partie du vieux village va être remaniée, la commune se portant acquéreur d’un immeuble et de terrains de 1 400 m², ce qui permettra au boucher et au bar-bureau de tabac de développer leur activité dans de meilleures conditions. En sus : vingt logements supplémentaires situés, là encore, au centre de la commune. Une opération qui devrait voir le jour d’ici la fin du mandat actuel.

Reste désormais à mieux faire connaître cette importante offre commerciale peu visible de la départementale D75, par laquelle transitent chaque jour près de 10 000 voitures, le centre de la commune étant situé à quelques centaines de mètre de là, via la D38 (au cœur du village, en direction de la Mairie et du Château de Septème).

Alain Clerc table sur une meilleure communication à travers des panneaux signalétiques qui pourraient être installés au bord de la route qui mène à l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry ; mais aussi sur le Tour de France qui, le 16 juillet prochain, va traverser la commune. Un Tour qui en général constitue une formidable caisse de résonance...

Septème : 1 936 habitants, 2 200 hectares : onze commerces bénéficiant d’un parking gratuit de cinquante-cinq places situé en plein centre de la commune.

retour haut
Les sites de l'agglo Votre agence La Multithèque Agenda La communauté d'agglo du pays viennois
Logo pied de page
ViennAgglo
Communauté d'Agglomération du Pays Viennois

30 Avenue du Général Leclerc 38200 Vienne
04 74 78 32 10
© 2017 ViennAgglo
Crédits & Mentions légales
fin pied de page