retour accueil
Je crée mon entreprise Je crée mon entreprise S’implanter S’implanter Vous accompagner Vous accompagner Votre agence Votre agence

Industrie - Artisanat

Cazeneuve (Pont-Evêque) vient de mettre au point une nouvelle gamme de machine-outil high tech

Prenant une nette avance par rapport à ses concurrents, l’entreprise Cazeneuve, basée à Pont-Evêque présentera sur son stand lors du salon de l’Industrie qui se déroulera du 4 au 7 avril, à Lyon-Eurexpo, une nouvelle gamme « Optimax » de machine-outil sur laquelle l’entreprise compte beaucoup pour poursuivre son développement, à l’international notamment.

La France n’est malheureusement plus le pays de la machine-outil. Beaucoup d’entreprises du secteur ont disparu. Quelques-unes résistent encore et plutôt bien. Cazeneuve, située sur la ZI de l’Abbaye à Pont-Evêque fait partie de celles-ci.

Cette entreprise appartenant à la famille Thollon (La Tour-du-Pin) est le fruit du regroupement au cours des années 80, sur le site épiscopotain de deux autres usines situées en France.

Elle s’est spécialisée dans les machines-outils destinées à fabriquer des petites séries, comme les ateliers de prototypages des entreprises et notamment des plus grandes. Reconnue pour la fiabilité, la qualité, la robustesse et la précision de ses machines-outils, dotée d’une forte image, l’entreprise bénéficie de clients prestigieux, comme Airbus, Eurocopter, Thalès, la DCN, Safran, etc. ; voire même des entreprises horlogères comme Rolex ou Patek Philippe qui utilisent ses machines pour fabriquer leurs propres outils de fabrication, demandant une extrême précision.

Cazeneuve fabrique relativement peu de machines-outils, cent-vingt en moyenne chaque année, mais il s’agit de machines dotées d’un haut degré de sophistication dont les tarifs varient de 55 000 euros HT pour l’entrée de gamme à 350 000 euros HT pour les plus importantes.

Philippe de Haro, le directeur général de Cazeneuve, a bien conscience qu’il ne suffit pas que l’entreprise soit installée sur un marché de niche pour que son avenir et celui de ses quarante-et-un salariés, soit assuré.

« Seule l’innovation peut nous permettre d’être en avance sur nos concurrents, car, en produisant en France, nous ne pouvons pas être les meilleurs sur les prix », explique-t-il.

Les quatre personnes du service de Recherche & Développement dans lequel 3 % du chiffre d’affaires est investi, ont ainsi travaillé d’arrache-pied pendant deux ans pour renouveler complètement la gamme phare de l’entreprise : « Optimax ».

« Il s’agit d’une nouvelle génération de machines-outils qui, grâce à un logiciel très performant, recèle la caractéristique d’être accessible à tous. Nous avons voulu faire simple et ludique. Avec son grand écran, cette machine est utilisable comme l’est l’écran tactile d’un smartphone : elle offre 50 % de gain de temps par rapport à une machine conventionnelle».

Et Philippe de Haro d’ajouter : « L’utilisateur peut, avec un minimum d’expérience, produire avec cette nouvelle gamme, des pièces très complexes ».

Cette nouvelle gamme totalement reconfigurée va être présentée pour la première fois lors du salon de l’Industrie qui se tient du 4 au 7 avril, à Lyon-Eurexpo sur l’important stand qu’a loué Cazeneuve. Un salon important pour Cazeneuve car il faut savoir que la région Auvergne-Rhône-Alpes est la première région industrielle de France. Une bonne partie des machines-outils produites à Pont-Evêque sont utilisées dans les entreprises de la région.

Mais on le sait, malheureusement, ces dernières années, notre pays a pris le lent chemin de la désindustrialisation. Pour pallier cette tendance, l’entreprise a donc décidé de se développer de manière importante à l’international.

Elle réalise déjà 35 % de son chiffre d’affaires (6,5 millions d’euros en 2016) à l’international.

« Notre objectif est d’arriver à vendre 50 % de notre production à l’export », précise Philippe de Haro.

Parmi les pays cibles figurent la Turquie, la Pologne, la République Tchèque, ainsi qu’Israël où l’entreprise a déjà réussi une belle percée.

Les points forts actuels de l’entreprise sont l’Europe du Nord, dont l’Allemagne, ainsi que l’Algérie où, en aval de l’industrie pétrolière, Cazeneuve est implantée depuis très longtemps.

Dans un deuxième temps, Philippe de Haro compte bien s’attaquer au grand export et notamment aux USA et au Canada.

Pour ce faire, les logiciels utilisés désormais par les machines-outils Cazeneuve sont déjà capables de s’exprimer en douze langues différentes dont bien évidemment l’anglais ou l’italien, mais aussi le roumain ou le flamand ; elles peuvent également passer du système métrique aux inches (pouces) anglo-saxons.

Tous ces projets inclinent le directeur général de Cazeneuve à l’optimisme : « 2017 se présente plutôt bien », se félicite bien. Et il parle désormais d’accroître les effectifs de quelques salariés supplémentaires.

« Cazeneuve » 48 avenue Denis Crapon, ZI de l’Abbaye, 38780 Pont-Evêque.

Tel. 04 74 16 20 00

Site : http://www.cazeneuve.fr

retour haut
Les sites de l'agglo Votre agence La Multithèque Agenda La communauté d'agglo du pays viennois
Logo pied de page
ViennAgglo
Communauté d'Agglomération du Pays Viennois

30 Avenue du Général Leclerc 38200 Vienne
04 74 78 32 10
© 2017 ViennAgglo
Crédits & Mentions légales
fin pied de page