retour accueil
Je crée mon entreprise Je crée mon entreprise S’implanter S’implanter Vous accompagner Vous accompagner Votre agence Votre agence

Faire face aux difficultés

Anticiper

Pour se prémunir des difficultés, l’entrepreneur se doit de piloter avec vigilance son projet : tenue de tableaux de bord de suivi (indicateurs d’exploitation, indicateurs financiers), renseignements sur la santé financière de ses clients, suivi de trésorerie…

Quelques indicateurs clés à suivre de près :

  • Chiffre d’affaires facturé
  • Évolution de la marge brute
  • Visibilité sur le carnet de commandes
  • Solde de trésorerie

Quelques signes annonciateurs :

  • Refus de livraison des fournisseurs
  • Appels quotidiens du banquier
  • Retards dans les règlements, incidents de paiement...


Apprendre à gérer les difficultés…
Lorsque pointent les difficultés au sein de l’entreprise, il est alors nécessaire de s’organiser et de s’outiller pour réagir au plus vite et dans les meilleures conditions. Des décisions doivent être prises, leur impact sera déterminant :

  • En amont, identifier l’ampleur et les conséquences potentielles des difficultés.

Des outils existent, par exemple, l’autodiagnostic en ligne proposé par le CIP (Centre d’Information sur la Prévention des difficultés des entreprises).

  • Ensuite, il ne faut pas s’isoler, mais au contraire s’entourer de professionnels spécialisés.

Avocats, experts-comptables, conseillers économiques (cellules de crise à la CCI ou à la CMA) sauront vous écouter et vous accompagner.

  • Enfin, il faut mettre en place une gestion au plus près.

Suivi quotidien de la trésorerie, des règlements clients, des approvisionnements...

Sortir des difficultés…
Lorsque les difficultés s’avèrent dépasser les estimations faites, il faut dès lors définir la procédure la plus adaptée. Il s’agit d’un acte de gestion majeur.
Selon que l’état de cessation de paiement ait été déclaré ou non, plusieurs possibilités sont à envisager : procédures amiables (confidentielles) ou procédures collectives (faisant l’objet d’une publicité) et entre deux, la procédure de sauvegarde, apparue en Juillet 2005.

L’articulation des procédures

 

 


 

Zoom sur la procédure de sauvegarde
« La procédure de Sauvegarde est réservée aux débiteurs qui ne sont pas en état de cessation des paiements mais qui rencontrent des difficultés qu’ils ne peuvent surmonter et qui sont de nature à les conduire à la cessation de leurs paiements ».
Article L620-1 et suivants du Code de Commerce

Concrètement, la procédure de sauvegarde est une procédure préventive qui offre au dirigeant la possibilité de se mettre sous la protection du Président du Tribunal de Commerce en vue de poursuivre son activité économique parallèlement à la réalisation d’un « plan de sauvegarde ».
Cette procédure implique directement les créanciers de l’entreprise. Ceux-ci seront alors réunis en 2 comités : l’un qui regroupe les principaux fournisseurs, l’autre qui regroupe les établissements de crédit. Ils participeront à l’élaboration du plan de sauvegarde qui prévoit notamment l’apurement du passif de l’entreprise.

CONTACTS

  • CCI Nord-Isère, numéro de crise : 06 12 52 38 24
  • CMA Vienne : 04 74 57 54 54
  • Médiateur du Crédit : 0 810 00 12 10
  • Tribunal de Commerce : 04 74 78 83 93
Retour haut de page
Les sites de l'agglo Votre agence La Multithèque Agenda La communauté d'agglo du pays viennois
Logo pied de page
ViennAgglo
Communauté d'Agglomération du Pays Viennois

30 Avenue du Général Leclerc 38200 Vienne
04 74 78 32 10
© 2017 ViennAgglo
Crédits & Mentions légales
fin pied de page